Blog > Archives pour 'Vision du monde'
Sa vie à l’écran
Mercredi 13 juin 2007 - 13:24 - Vision du monde

Par une froide nuit de décembre naquit un garçon prématuré.

Au cours des premiers mois de sa vie, apparaissent les premiers symptômes de sa maladie. Il était peu tonique et arrivait difficilement à prendre sa tétée. Il lui arrivait souvent de faire de fausses routes qui obligeaient ses parents à courir aux urgences pour l’aspirer. Mais aucun médecin de son pays n’avait fait de diagnostic sérieux, à part prédire une fin rapide et un retour vers Dieu pour ses parents. Quelque temps plus tard en France les plus brillants médecins du monde découvrent que l’enfant restera paralysé toute sa vie.

C’est alors que commencent les années de galère et de pressions qui s’enchaînent pour l’enfant handicapé qui se retrouve au milieu d’une situation complexe et très étrange. En effet, celui-ci ne se sent pas moralement parlant handicapé, tellement il se sent normal, plein d’énergie et de vie.

Six ans après de rudes épreuves on découvre notre personnage qui devient adolescent et qui vit sa vie comme tout le monde, passe son temps à naviguer sur le web et écrit la nuit des poèmes sur sa condition et son combat contre la maladie, l’indifférence et le regard combien destructif des autres.

Celui-ci a du mal à s’intégrer en amour surtout, car il se retrouve rejeté à chaque tentative et dés que les filles avec qui il converse, à travers le web, découvrent son état.

Même les amis, filles et garçons, ont un sentiment mitigé envers lui et leurs sentiments ne sont qu’un mélange de pitié et de surprise souvent de voir un handicapé, comme lui, vouloir et pouvoir des fois réaliser des rêves et des fantasmes.

Colère, volonté, relativisme, espoir, absurde et rêves, notre personnage est un mélange de tout cela. Il décide à l’insu de ce qui doit être, de ce que croient les autres et de leur réalité de vivre sa vie entièrement, de ne reculer devant rien et de transmettre sa voix, ses idées et son savoir philosophique particulier aux jeunes par le biais de certaines associations dans le monde et dans son pays.

Son but est de lutter contre l’indifférence et d’expliquer ce qu’est la tolérance jusqu’à en faire un mot d’ordre qui restera gravé dans l’histoire et la conscience de chacun et chacune. Un rêve qu’il désire réaliser, s’il n’a pas déjà réalisé en étant comme qu’il est et ce qu’il ressent.

L’auteur de ce texte, Omar Koussih, 18 ans, habite Rabat au Maroc et est atteint depuis sa naissance d’une forme sévère d’amyotrophie spinale infantile ce qui provoque un lourd handicap moteur. Son rêve? Que l’on réalise un film ou un reportage sur sa vie afin de montrer aux gens ce qu’endure une personne handicapée au quotidien. Alors si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à le contacter :

Omar Koussih
Secteur 3 L1 Hay Riad
Rabat Maroc
Tel: 061 77 39 51 ou 061 38 89 38
Mail : ks.omarito [–at–] yahoo.fr

Mike Horn - le dernier degré°
Jeudi 24 mai 2007 - 10:51 - Vision du monde

Je suis un grand admirateur de Mike Horn depuis sa descente de l’Amazone à la nage en 1997 et comme il ne reste jamais bien longtemps inactif, je vous en parle de nouveau car Mike est prêt à écrire un nouveau chapitre de l’Histoire de l’Exploration ! Je suis allé l’écouter hier soir à Sierre et comme d’habitude, je n’ai pas vu le temps passer, les yeux ambués d’émotion par son franc parlé et sa philosophie de vie…

En mars 2008, il débutera une nouvelle expédition et partira pour un tour du monde, sans aucun moyen de transport motorisé, passant par le Pôle Nord et le Pôle Sud, traversant les 7 continents, de nombreuses îles et plusieurs océans.

Mike veut réunir toutes les expériences et connaissances qu’il a acquises depuis son plus jeune âge et au cours de ses expéditions pour donner à cette nouvelle expédition une ampleur supplémentaire.

Cette expédition sera divisée en plusieurs étapes, chaque étape représentera un continent (Afrique, Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Australie, Asie et Antarctique) et une merveille de la nature.

Tout au long de l’expédition, Mike variera ses moyens de transport, voilier d’exploration, marche, ski, kite surf, kayak, grimpe, vélo et animaux.

En marge de cette nouvelle expédition, Mike construit un brise-glace qui permettra d’emmener des milliers d’enfants à sa rencontre pour les sensibiliser aux richesses naturelles de la planète. Une sélection permettra a des enfants de 13 à 18 ans d’effectuer de petites expéditions à la rencontre de Mike Horn.

Pour plus d’informations : www.mikehorn.com

Haïr Bush ou pas?
Mercredi 17 mai 2006 - 09:58 - Vision du monde

Le 15 avril 2004, j’ai écrit une note intitulée “Une grand banque suisse soutient Bush” pour dénoncer le possible soutien de l’UBS au parti républicain dans la campagne présidentielle américaine de 2004.

Il y a quelques jours, Anonyme me laisse un commentaire pour me demander pourquoi Bush est tellement haï alors que c’est grâce à lui que les USA sont la première puissance mondiale. Il finit par un “vive le capitalisme et les USA”.

Droit de réponse.

Le problème que soulève cette note n’est pas le président Bush, mais le fait qu’une entreprise privée suisse soutienne un parti politique américain. Après les nombreux problèmes que les banques helvétiques ont rencontrés, notamment avec les fonds juifs, je trouvais préférable qu’elle se concentre sur son métier et évite ainsi les relations trop sensibles qui peuvent se révéler par la suite négatives pour l’image de l’entreprise. Après une petite polémique dans les médias, la banque a tenu une conférence de presse pour préciser que l’UBS n’était nullement engagée dans la compagne présidentielle américaine et surtout pas pour un parti en particulier.

Pour ce qui est de l’argumentation de mon commentateur, il est toujours plus simple d’accuser les gens d’anti-américanisme que de se remettre en question. Je me demande de quoi on pourrait qualifier les journalistes de Fox News après les propos qu’ils ont tenu envers la France avant l’invasion de l’Irak? Et qu’ils continuent d’ailleurs à utiliser dès qu’une voiture brûle un peu trop longtemps dans une banlieue parisienne.

Pour ce qui est de ce simple slogan égoïste “Vive le capitalisme et les USA”, je ne peux qu’avoir une vision d’anti-américain primaire qui donne à peu près ça : “Je suis le plus fort, vive moi et allez tous vous faire foutre! Que je vous écrase sans arrière-pensée pour que tous les obèses de mon pays puissent encore bouffer comme des gros porcs sans sortir de leur 4×4 hyper-polluant”. Pas très flatteur, en effet, même si je fais ici une généralisation poussée de l’image que je m’en fais en lisant ses mots.

Maintenant, je n’ai aucun scrupule à critiquer G.W. Bush qui est pour moi une marionnette grotesque entre les mains des conservateurs. Je pense que si l’on cherche bien, un nombre certain de mes notes critiquent ce gouvernement, même si depuis sa réélection, je ne m’exprime que très peu sur le sujet.

Dans les années 80, le monde occidental et en particulier l’Europe enviait cette Amérique dynamique où tout était possible, ce fameux rêve américain. Aujourd’hui, on est plutôt fier de ne pas appartenir à un pays qui ne reconnait que son nombril et dont la majorité des habitants ne savent même pas situer la Suisse sur une carte du monde alors que leur meilleur “Quarterback” y est originaire! Mais tout n’est pas perdu…

La porte est ouverte sur un débat sans fin, je vous invite à entrer pour y laisser vos commentaires!

Tags :

Marche! Forrest, marche!
Jeudi 11 mai 2006 - 10:33 - Vision du monde

L’enveloppe de graisse qui a inexorablement envahis son corps d’ancien marine depuis un drame personnel lui est devenue insupportable. Ne pouvant presque plus se mouvoir, il s’est donc décidé à faire une petite promenade pédestre pour perdre une peu de poids. Oh pas longue la ballade, juste de la Californie à New York. C’est ainsi que Steve et ses 185 kilos se sont lancés dans ce périple pour la vie.

Une année, quinze paires de chaussure, 45 kilos de graisse, un blog et de nombreux supporters tout au long de son chemin (un peu comme notre cher ami Forrest Gump) lui ont permis de remporter son pari. Hier matin, heure de la côte est, il s’est présenté aux portes de la grande pomme, l’esprit ouvert et avec le sentiment agréable d’avoir découvert le monde!

Une telle ouverture de sa perception de l’univers qui l’entoure semble le perturber puisqu’il songe déjà à un prochain défi : un tour de monde à pieds. Et comme ancien soldat d’élite de l’armée de l’Oncle Sam, je ne vois pas ce qui pourrait l’arrêter! Mais par contre, si tous les américains marchaient de long en large en ouvrant leur esprit, peut-être que…

Nuclear Power - European Tour ‘05
Mercredi 26 avril 2006 - 09:56 - Vision du monde

European Nuclear Sites

Tags: